Le Président et Représentant International de l’AJAP appelle les jeunes à travailler en synergie pour le développement durable

Cela a été dit lors d’une réunion tenue ce samedi 25 juillet 2020 à l’École Primaire Jardin Publique, EPJP en sigle, à l’ intention de tous les membres de l’Association pour une Jeunesse Africaine Progressiste (AJAP en Sigle) en Mairie de Bujumbura. Peu avant, les membres de l’AJAP avaient participé aux travaux de développement communautaires consistant à entretenir la voirie urbaine tronçon chef lieu de la zone urbaine de Buyenzi et l’Entreprise BRARUDI, lesquels travaux étaient organisés par la Mairie de Bujumbura. Les élus du peuple, les administratifs ainsi que certains cadres dans cette circonscription étaient présents.

Après ces travaux d’intérêt public, Eric NSENGIMANA a réuni  les membres de l’AJAP  en Mairie de Bujumbura y compris les membres du Comité Exécutif, les commissariats et les directions généraux de l’AJAP. Les échanges ont porté sur un aperçu du cadre légal de l’AJAP ainsi que les différentes politiques y compris la politique de gestion des conflits d’intérêt au sein d’une Organisation.

Cette réunion a été débutée par un rappel des clauses de la précédente réunion tenue en date du 21 juillet 2020 à l’endroit des membres du Comité Exécutif, ceux des directions générales et des commissariats généraux, pendant laquelle les participants avaient échangé sur les activités réalisées dans chaque domaine d’intervention ainsi que les obstacles rencontrés dans l’accomplissement de leurs cahiers des charges. Cette présentation a été faite par la Conseillère Principale au sein de l’AJAP, Madame Alphonsine KWIZERA.

This slideshow requires JavaScript.

C’est alors après ce bref aperçu que le Président et Représentant International de l’AJAP, Mr Eric NSENGIMANA a déroulé les points au menu du jour tels que émargés en haut. En effet, il a indiqué que l’explication de la politique de gestion des conflits d’intérêts au sein d’une Organisation cadre bien dans l’objectif de promouvoir les décisions transparentes au sein de l’AJAP et assurer son intégrité. Est d’ajouter qu’au sein de l’AJAP, ladite politique est claire et travaille en conformité avec celle nationale en matière de la gestion des conflits. « Le conflit est un affrontement intentionnel entre deux ou plusieurs individus ou plusieurs groupes animé d’une volonté agressive comportant une intention hostile à cause d’un droit. Il est donc un désaccord, une opposition de point de vue ou d’intérêt.», a-t-il rappelé. Qui plus est, Eric NSENGIMANA a signale que les conflits d’intérêt seraient synonymes de cette situation dans laquelle un membre d’une organisation possède des intérêts directs ou indirects qui pourraient influencer la façon de s’acquitter de ses obligations et responsabilités qui lui ont été confiées par ladite organisation. Il a ainsi explicité les différents types de conflits d’intérêt. Avant de boucler ses propos, Il a prodigué pas mal des conseils à l”endroit des membres en les interpellant à être responsables,  promouvoir le travail en synergie pour atteindre un développement durable. Il les a enfin exhortes à être des modèles dans la société en accompagnant les programmes de développement initiés par le Gouvernement y compris l’entretien de la ville et ce, en inculquant aux autres cette bonne pratique dans leurs communautés respectives.

HABONIMANA Jean Claude

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.