BURUNDI꞉ ATELIER DE FORMATION A L’INTENTION  DES REPRESENTANTS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE SUR LE PLAIDOYER.

 En date du 27 Août 2019 au City Hill Hôtel, l’AJAP Africaine  en sigle ﴾Association pour une Jeunesse Africaine Progressiste﴿ en partenariat avec International Republican Institute ﴾IRI en sigle ﴿ a organisé un atelier sur le plaidoyer visant à renforcer les capacités de la société civile Burundaise.

Les activités du jour ont commencé  par une prière et l’hymne de l’AJAP se poursuit. Mme Clarisse NSABIMANA, la modératrice du jour, présente l’agenda du jour aux participants. Toutes les activités du jour se centraient sur le thème DEVELOPPER UNE STRATEGIE DE PLAIDOYER.

Dans son discours d’ouverture, Mr Eric NSENGIMANA, le Président et Représentant Afrique de l’AJAP Africaine, a souligné que le plaidoyer est l’arme pacifique de la société civile. Faire du plaidoyer nécessite un grand effort. Il a inspiré les représentants de la société civile de ne pas se décourager puisque dans certains cas, ces efforts n’aboutissent à rien. Il ne faut pas abandonner. Nous devons rester courageux, renforcer nos capacités et pratiquer tous ce qui doit être fait pour arriver à ce que nous voulons à travers le plaidoyer. Il a fait savoir que l’objet ultime de cet atelier sur le plaidoyer se réfère sur les efforts de la société civile visant à communiquer, transmettre, négocier, ou affirmer leurs intérêts et besoins de façon efficace.

This slideshow requires JavaScript.

Mr Moses Egunyu, le représentant de l’International Republican Institute en Afrique orientale, a indiqué  qu’il est venu pour non seulement partager son expérience sur le plaidoyer mais aussi voir comment le plaidoyer se pratique ici au Burundi.

Mme  HATANGIMANA Sandrine, la première facilitatrice, a présenté  sur la théorie et la pratique du plaidoyer. Elle a fait savoir que le plaidoyer est un ensemble d’actions ciblées visant à changer une politique, une décision ou un programme d’une institution, quelle qu’elle soit (une petite ONG, un conseil communautaire ou, un Ministère, un Parlement ou Sénat, une organisation internationale ou tout autre type d’organisation). Un plaidoyer peut viser à influencer les autres pour avoir leur soutien.

Elle a indiqué  que plaider c’est mettre un problème à jour, proposer une solution à ce problème et mettre en place un soutien pour agir, tant au niveau du problème qu’au niveau des solutions.

Avant de terminer son exposé, Mme la facilitatrice a ajouté qu’un plaidoyer efficace pouvant réussir à influencer la prise de décisions et la mise en œuvre de politiques devrait passer par:

  • Premièrement informer et/ou former les dirigeants, les décideurs et ceux qui appliquent les politiques ;
  • Deuxièmement réformer les politiques, les lois et budgets existants, formuler de nouveaux programmes ;
  • Et troisièmement rendre les structures et les procédures décisionnelles plus démocratiques, ouvertes et «responsables».

Le second facilitateur Mr NDIHOKUBWAYO Ferdinand  exposait  sur les différentes approches et les stratégies pour entreprendre un plaidoyer efficace. Les termes comme le plaidoyer et le lobbying ont été différenciés. Il a indiqué  que le plaidoyer a trois approches à savoir꞉

  • l’approche négative qui consiste à réfuter toute proposition des pouvoirs publics ou autres parties prenantes sans proposer d’alternatives.
  • L’approche réactive qui consiste à ne pas faire de propositions ni prendre des initiatives mais d’attendre les propositions des autres (gouvernement, partis politiques, autres centres de décision) et ensuite de réagir.
  • L’approche proactive qui consiste à identifier le problème qui se pose à votre environnement sur lequel vous avez le souhait et/ou la responsabilité (en tant qu’acteurs associatifs) d’agir, de l’analyser, de lui trouver des solutions et de les proposer aux parties concernées.

Il a ajouté  aussi les 4 choix possible du plaidoyer qui sont la collaboration, persuasion directe, l’obtention d’un soutien et l’action juridique.

Moses Egunyu, inspiré par le thème notamment en rapport avec le plaidoyer et le lobbying, a partagé  son expérience et fait savoir que le plaidoyer est la diplomatie, la meilleure façon de convaincre son partenaire quant au lobbying si c’est l’intérêt personnel ça se voit comme l’une des formes de corruption.

Mr RUGINA Boniface, troisième facilitateur, a  présenté  sur le cadre conceptuel  pour développer une stratégie de plaidoyer. Il développe les étapes de conceptions de plaidoyer qui sont

  • Identification du problème qui a besoin d’être résolu
  • La formulation et sélection des solutions
  • Planification: Une fois que le plaidoyer est identifié comme moyen de résoudre le problème, une stratégie doit être formulée
  • La mise en œuvre du travail de plaidoyer utilisant la variété de méthodes et d’activités possibles.
  • La mise en œuvre des politiques des solutions
  • Evaluation

Avant de clore son exposé, il a bien expliqué les éléments fondamentaux du plaidoyer entre autre la  Fixation d’un objectif de plaidoyer, l’utilisation des données et de la recherche, l’identification des publics du plaidoyer, Formuler et apporter les messages du plaidoyer, la mise  en place des groupes de pression, Faire des présentations convaincantes et faire l’évaluation du travail de plaidoyer

Après les 3 présentations, les participants travaillaient en groupes sur le thème développer une stratégie de plaidoyer. Des actions de plaidoyer, des types de problèmes rencontrés, des solutions et tant de suggestions ont été évoqués. Les activités du jour se sont clôturées par des discours de remerciements et des conseils variés.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.