SEANCE DE FORMATION DE 2 JOURS A L’INTENTION DE 20 FEMMES ET FILLES LEADERS COMMUNAUTAIRES ISSUES DE LA COMMUNE D’ISARE SUR LA BONNE GOUVERNANCE, LA GESTION DES ASSOCIATIONS/GROUPEMENTS ET DES COOPERATIVES

En date du 29 au 30 décembre 2022, l’AJAP a organisé à l’intention de 20 femmes et filles leaders communautaires issues de la commune ISARE, un atelier de renforcement des capacités sur la bonne gouvernance, la gestion des associations/groupements et des coopératives. Cette activité qui s’inscrit dans le cadre du projet “Appui à la résilience des femmes pour le renforcement de la paix et la cohésion sociale” financé par WPHF à travers l’ONU Femmes, a été rehaussée par le conseiller chargé de développement et des statistiques. Dans son discours, le Secrétaire Exécutif de l’AJAP, Dr Jean Claude MUDENDE qui avait été  délégué par le Président et Représentant International, a signalé que le projet vise l’accélération de la participation des femmes dans le processus de consolidation de la paix et de relèvement communautaire socio-économique à travers des appuis financiers qui seront effectués à la fin des séances de renforcements de capacités. Il a, en outre,  indiqué que l’activité concernait 20 femmes et filles leaders des coopératives, des groupements et des associations dans le but d’améliorer la bonne gouvernance dans la gestion afin d’augmenter les revenus et diminuer les conflits liés au détournement de fonds et à la malversation économique qui y sont parfois observés. Il a terminé ses propos en interpellant aux participantes de bien suivre la formation pour adopter une nouvelle attitude, appliquer et partager aux autres les connaissances acquises et ainsi améliorer les revenus dans leurs institutions qu’elles avaient représentées. Quant au conseiller chargé de développement et des statistiques d’ISARE, Monsieur Lambert, qui a ouvert les activités de cet atelier, il a commencé par remercier l’AJAP et ses partenaires à savoir ONU Femmes et WPHF sur le choix de la commune ISARE comme lieu de l’activité et a rassuré la sécurité durant tout le séjour. D’après lui, la notion de bonne gouvernance était d’une importance capitale, car bien qu’il n’y ait pas de litiges rencontrés dans les coopératives de cette commune, un renforcement sur l’union des coopératives et l’élaboration des projets bancables serait un atout pour leur permettre à demander des crédits au PAEEJ, à la BIJE et à la BIDF. Il n’a pas oublié d’exprimer son issue favorable aux appuis financiers qui seront offerts aux coopératives, car il s’agit d’une valeur ajoutée qui pourrait contribuer à l’augmentation des revenus des coopératives bénéficiaires. Il a terminé ses propos en interpellant de bien suivre la formation afin de mettre en application les enseignements reçus, changer d’attitude et de comportement en faveur de la bonne gouvernance  et surtout de divulguer ces enseignements dans la communauté. Au cours de la formation sur les principes de gestion des coopératives/associations ou groupements, la facilitatrice Madame Claudine a insisté sur les quatre C à savoir la coordination, la collaboration, la communication et la coopération.  Pour la coopération, elle a précisé qu’il faut nouer des relations symbiotiques avec d’autres coopératives c’est-à-dire par exemple une coopérative producteur de haricot peut coopérer avec celle productrice du riz pour échanger leurs produits suivant les besoins de l’entourage respectif.

Elle n’a pas oublier de signaler qu’un bon leader communautaire doit avoir un esprit critique qui lui permet d’acquérir de nouvelles idées, de penser par soi-même, de réfléchir avec d’autres et de partager ses idées. A la fin de la formation,  les participantes qui  se sont réjouis de la formation, ont affirmé qu’il n’y ait pas de bonne gestion dans leurs coopératives surtout à ce concerne la transparence dans la gestion de fonds, ce qui d’après elles, étaient à la source de la plupart des faillites observées dans leurs localités.

Elles ont promis qu’elles ont instauré la gestion rationnelle dans les institutions qu’elles avaient représentées afin de contribuer à leur développement et à la prospérité de la commune ISARE.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.