Quand l’Ajapafricaine partage les expériences dans le processus de la parité genre.

Le Président et Représentant International de l’AJAP, Mr Éric Nsengimana, a pris part, hier, 26.04.2022, dans un webinaire organisé par l’Union Africaine sous le thème : “Briser les stéréotypes de genre pour une société plus inclusive”.

Dans ce webinaire, le Président fondateur de l’AJAP, Éric Nsengimana, était un des panelistes et a eu une occasion de partager les expériences de l’AJAP dans le processus de la lutte pour l’égalité des genres au Burundi.

Dans son exposé, il a partagé aux autres jeunes africains qui participaient dans ce webinaire la situation qui règne actuellement au Burundi dans le processus de la parité du genre.
Ici, il n’a pas manqué à mentionner les types de discrimination que peuvent subir les femmes et filles burundaises comme tant d’autres femmes des autres pays.
Il a souligné aussi comment l’organisation sociale peut influencer la discrimination des femmes et filles avant de rappeler les barrières culturelles qui peuvent bloquer l’autonomisation et l’épanouissement effectifs des femmes.

En plus, après avoir cité l’impact de ces inégalités, il a explicité la situation actuelle quant à la représentativité des femmes dans les instances de prise de décision et les efforts que le Gouvernement a fourni pour la parité genre.

Quant aux contributions de l’AJAP dans cette lutte pour briser les préjugés qui empêchent les femmes d’atteindre leur plein potentiel, Éric Nsengimana, Président fondateur de l’AJAPAFRICAINE, a signalé que les efforts de l’AJAP, comme ceux des autres OSCs, sont axés aux 5 principes notamment la participation, protection, prévention, partenariat et la poursuite.
Il a aussi livré les stratégies dont l’AJAP utilise pour contribuer à la parité genre notamment le plaidoyer, la sensibilisation, le réseautage, le renforcement des capacités et assistance des initiatives pro-genres.

A titre illustratif, il a bel et bien signalé que l’AJAP possède déjà un commissariat de Droits de l’homme et d’égalité du genre dans lequel toutes les activités visant la parité genre et l’autonomisation des femmes se préparent.
Il n’a pas manqué à signaler que, depuis 2010, AJAP met en oeuvre des programmes et projets visant la promotion de la santé sexuelle et reproductive, le renforcement du leadership féminin et de la participation des femmes dans les organes de prise de décision sous le financement de ses divers partenaires.

Pour terminer, il a passé sur les défis qui persistent dans ce processus vers la parité effective du genre et les opportunités qui peuvent aider à atteindre l’objectif fixé.

Vous saurez également que cette activité a été organisée au lendemain du dialogue continental des jeunes africains tenu à Bujumbura sous le haut patronage de Son Excellence le Président de la République du Burundi en présence d’autant des jeunes burundais en provenance de toutes les tendances et régions du Burundi sans oublier d’autres jeunes africains en provenance de 4 coins de l’Afrique. Une dialogue que l’AJAP n’a pas manqué à être pleinement représentée.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.