L’AJAP reste engagée et dynamique pour appeler les jeunes à changer leurs mentalités en investissant leurs forces dans des travaux édifiant la Nation plutôt qu’à prêter oreille aux semeurs de trouble, de haine et de la zizanie ou à une poignée de politiciens ne visant que leurs propres intérêts.

L’Association pour une Jeunesse Africaine Progressiste, AJAP en sigle, en collaboration avec l’International Republican Institute, IRI, a organisé, ce 25 février 2020 à Bujumbura, un breakfast meeting pour échanger sur  les dispositions à prendre pour éviter toutes formes de violence pendant et après les élections afin que  la participation des électeurs soit effective. Etaient présents un Représentant du ministère de la jeunesse, des postes et des TIC, un représentant du ministère de l’intérieur et de la formation patriotique,  les Représentants des Organisations de la Société Civile Burundaise, ainsi que les médias. Etaient également représentés les partis politiques agrées au Burundi. Les activités ont été débutées par une prière et l’hymne de l’AJAP.

Dans son mot, Eric NSENGIMANA a remercié le Tout Puissant de la bonne santé afin que le breakfast meeting se tienne dans la tranquillité. Il a également remercié le partenaire IRI ainsi que tous les participants malgré leur agenda chargé. En plus il a indiqué que l’objectif de ce breakfast meeting  est d’échanger sur les dispositions à prendre qui permettront de bien gérer la période pendant et post- électorale de mai 2020 au Burundi et que spécifiquement, ce  breakfast meeting  vise à formuler un message qui  guidera les jeunes et politiciens pendant et  après les élections pour  éviter toutes formes de violences liées aux élections de 2020 au Burundi.

Pour lui, les périodes électorales sont des moments qui, de son passage laisse plusieurs burundais avec des cœurs tourmentés suite aux conflits qui naissent  chaque fois après les périodes électorales. Pendant ces périodes, une vitesse de marche arrière pour le développement s’observe également et  la catégorie corrompue a souvent été les jeunes. C’est dans ce cadre que ce breakfast meeting a été organisé pour interpeller les jeunes de toute tendance politique pour ne pas tomber dans le même piège.

Le président et représentant International de l’AJAP a saisi l’occasion pour lancer un appel à tout participant pour échanger et faire des engagements allant dans le sens de bien préparer les prochaines élections de 2020 au Burundi. « La contribution de tout à chacun pour la bonne tenu desdites élections restent de grand ampleur. Chaque groupe a un rôle prépondérant à jouer dans la promotion de la gouvernance démocratique. Tout citoyen burundais a l’obligation morale et civique de s’y préparer conséquemment en vue d’adopter une attitude morale et civique responsable ; ce qui permettra à tous et en chacun de vivre paisiblement la période d’avant, pendant et après les élections » a-t-il martelé.

Après le discours du président et représentant international de l’AJAP, est venu le bon moment pour échanger sur le thème. Les participants se sont scindé en en deux groupes pour proposer des dispositions à prendre qui permettront de bien gérer la période pendant et post électorale de Mai 2020 au Burundi. Les participants ont eu l’occasion de présenter leurs dispositions proposées.

Différentes recommandations ont été émises notamment la Promotion un climat propice pour les élections libres, transparentes, démocratiques et apaisées, la participer pacifiquement aux élections de mai et  la collaboration avec la Commission Electorale Nationale Indépendante pour garantir que les élections soient libre et équitables, la promotion de l’utilisation de la communication non violente, organisations des séances de sensibilisations et de formation patriotique pour interpeller tous les Burundais à participer effectivement aux élections de 2020, l’organisation des dialogues permanents sur les principes démocratiques chez les jeunes affiliés aux partis politiques ; et l’interpellation des protagonistes à cohabiter pacifiquement et surtout œuvrer ensemble pour le développement du pays.

Avant que les activités du breakfast meeting  ne soient bouclées par la lecture du communiqué qui a été énoncé par Eric NSENGIMANA, Président et représentant international  de l’AJAP, les représentants des organisations de la société civile, les représentants des partis politiques et des medias ont formulé un message   qui  guidera les jeunes et politiciens  pendant et après les élections pour  éviter toutes formes de violences liées aux élections de 2020 au Burundi.

Les activités de cette journée se sont par la suite bouclées dans un climat d’entente cordiale et de paix.

Jean Claude HABONIMANA

 

 

One thought on “L’AJAP reste engagée et dynamique pour appeler les jeunes à changer leurs mentalités en investissant leurs forces dans des travaux édifiant la Nation plutôt qu’à prêter oreille aux semeurs de trouble, de haine et de la zizanie ou à une poignée de politiciens ne visant que leurs propres intérêts.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.