DISCOURS DU PRESIDENT ET REPRESENTANT INTERNATIONAL DE L’AJAP MONSIEUR ERIC NSENGIMANA A L’OCCASION D’UNE RETRAITE ANNUELLE DES CDFS ET DES CTDS COMMUNAUX, PALAIS DE NAZARETH DU 22 AU 23 DECEMBRE 2022

Madame le gouverneur de la province de Muyinga

Mesdames/Messieurs les cadres du Centre d’Excellence pour le Genre et la Lutte contre les VSBG

Mesdames/Messieurs les cadres de la province de Muyinga et Bujumbura

Mesdames/Messieurs les CTDS ici présents

Mesdames/Messieurs les CDFCS ici présents

Mesdames/Messieurs les Représentants et points focaux des organisations partenaires

Distingués invités, tout protocole observé, chers participants.

Joyeux noël et meilleurs vœux pour l’an 2023.

En ce grand jour du 22 décembre 2022, c’est un grand plaisir pour moi et pour l’Association pour une Jeunesse Africaine Progressiste, AJAP que je représente d’avoir organisé, en collaboration avec le Centre d’Excellence pour le Genre et la Lutte contre les VSBG, une retraite de recyclage de 2 jours  à l’intention de 30 responsables des CDFCS et CTDs issus des provinces de Bujumbura (communes Mutimbuzi, Isare, Mutambu, Mukike et Nyabiraba), et Muyinga (communes Gashoho, Gasorwe, Butihinda et Giteranyi) sur le leadership féminin et l’assistance psychosociale des victimes des VSBG.

Mesdames et Messieurs

Distingués invités, tout protocole observé, chers participants. 

 Permettez-moi de remercier le Bon Dieu Tout Puissant qui nous a permis de parcourir de longues distances et d’arriver ici en bonne santé. Mes remerciements s’adressent aussi au Gouverneur de la province de  MUYINGA et à ses collaborateurs pour avoir autorisé l’organisation de cette activité dans cette province. Je remercie également les CDFCS, CTDs et autres cadres qui, malgré leurs agendas surchargés de fin d’année, ont sacrifié leur temps pour participer à cette retraite. Je ne saurais oublier de remercier l’ONU Femmes et WPHF d’avoir octroyé l’AJAP du projet père de cette retraite.

Enfin un remerciement à tous les participants qui malgré d’autres occupations quotidiennes, ont sacrifié leurs temps pour participer dans cette activité.

Mesdames et Messieurs

Distingués invités, tout protocole observé, chers participants. 

L’Association pour une Jeunesse Africaine Progressiste, AJAP en sigle, est une Organisation membres de l’Assemblée Générale de  Conseil économique, social et culturel (ECOSOCC) de l’Union Africaine, dotée d’un statut consultatif au Conseil économique et social (ECOSOC) des Nations Unies depuis 2019.

Sa théorie de changement du plan stratégique de l’AJAP :

Si les jeunes filles et garçons changent positivement de mentalité et qu’ils décident, tous unis, de travailler en synergie avec une force vive     pour la promotion des droits de l’homme et la culture de la paix, la résolution pacifique des conflits, la promotion de la santé et l’égalité et équité des genres, alors la société  deviendra prospère, libre et unie. 

L’AJAP est une organisation africaine de la jeunesse engagée pour l’inclusion communautaire des jeunes favorisant l’estime de soi, l’indépendance et l’innovation à travers les actions de réseautage, d’auto générosité et d’autonomisation des jeunes en regroupant les jeunes et les adolescents dans des coopératives agricoles et pastorales.

Sa vision est de forger est un monde prospère, libre et autonome par des actions de formations et renforcements des capacités des adolescents et des jeunes en vue de leur résilience face à la situation critique afin de s’impliquer activement dans la vie socio politique égalitaire, équitable, inclusive et conservatrice de la culture.

Pour réaliser sa théorie de changement l’AJAP a reçu un financement du projet « Appui à la résilience des femmes et filles pour le renforcement de la paix et la cohésion sociale»  par l’ONU FEMMES  sous l’appui de Fonds des Femmes pour la Paix et l’action Humanitaire (WPHF).

Mesdames et Messieurs

Distingués invités, tout protocole observé, chers participants.

 Comme présentée aux autorités communales et provinciales le 19 aout 2022 au chef-lieu de la province Muyinga, en collaboration avec ONU Femmes et d’autres partenaires de mise en œuvre, ledit projet vise de trois objectifs à savoir :

(1) Améliorer la résilience des femmes pour la consolidation de la paix et le renforcement de la cohésion sociale;

(2) Améliorer les capacités organisationnelles et opérationnelles de 120 associations/groupements  locaux défenseurs des droits des femmes pour leur doter des compétences de promotion des droits des filles et des femmes et surtout d’accélérer la participation des femmes dans le processus  de consolidation de la paix;

(3) promouvoir l’entrepreneuriat des filles et des femmes comme un facteur important de prévention des conflits via un accompagnement technique et financier de 30 coopératives/entreprises locales dirigées par des femmes.

 Mesdames et Messieurs

Distingués invités, tout protocole observé, chers participants.

 Pour atteindre ces objectifs, le projet va se focaliser sur les approches suivantes :

  1. Le leadership féminin via le renforcement des capacités des femmes leaders sur la bonne gouvernance, la gestion des organisations et des coopératives;
  2. Le masculinité positive via la sensibilisation sur l’importance de partage des tâches dans le manage pour l’amélioration des revenus et de la capacité des femmes à prévenir et à résoudre des conflits familiaux et communautaires pour briser la résistance des hommes à impliquer les femmes dans la gestion du patri moine ménager ;
  3. L’autonomisation économique à travers l’appui financier de 18 initiatives  agricoles et commerciales communes développées par 120 associations/groupements  locaux défenseurs des droits des femmes.

Mesdames et Messieurs

Distingués invités, tout protocole observé, chers participants.

A nos jours, 171 femmes et 99 filles  issues des provinces de Bujumbura (communes Mutimbuzi, Isare, Nyabiraba, Mukike et Mutambu) et Muyinga (communes Gasorwe, Gashoho, Giteranyi et Butihinda)  ont amélioré leur connaissance sur la résolution pacifique des conflits des conflits, la communication non violente et le rôle des femmes dans la prévention des conflits en participant dans 9 ateliers de renforcement des capacités organisés par l’AJAP. Les participantes se sont engagées via les discussions de groupe de contribuer dans la résolution des conflits familiaux et communautaires et prendre le devant pour améliorer la cohabitation pacifique au niveau des ménages, dans la communauté et dans les mieux socio-professionnels. Ces activités ont été marquées par une collaboration effective de l’administration avec la participation  des autorités communales dans 8 sur 9 ateliers pour l’ouverture, témoigné également par leur promesse d’enregistrer les activités du projet dans les PCDCs  et d’assurer le suivi des interventions et des acquis du projet même après la clôture opérationnelle de la subvention.

Mesdames et Messieurs

Distingués invités, tout protocole observé, chers participants.

Cette retraite de deux jours s’inscrit dans le cadre de mise en exécution dudit projet  pour stimuler plus de collaboration,  d’implication, d’appropriation et accroitre la redevabilité des parties prenantes. Elle permettra également  de soutenir la campagne contre les violences liées au genre  et  de contribuer à la mise en exécution du plan d’action 2022-2026 sur la résolution 1325 ce qui justifie la collaboration avec le Centre d’Excellence pour le Genre et la Lutte contre les VSBG du ministère ayant le genre dans ses attributions.

Cette retraite sera aussi l’occasion pour les participants d’échanger sur les l’état des lieux de mise en œuvre du projet,  de mettre en place des stratégies d’amélioration des activités et d’élaboration un plan d’action conjoint de suivi des interventions du projet.

Mesdames et Messieurs

Distingués invités, tout protocole observé, chers participants.

 Les thèmes de leadership féminin et d’assistance psychosociale des victimes des VSBG qui seront traités dans cette retraite sont très importants pour l’autonomisation des femmes et des filles et pour l’égalité/équité des genres, c’est pourquoi, je vous invite chers participants à être actif jusqu’à la fin de la retraite qui va sans nul doute vous aider à contribuer significativement dans la réussite du projet. Pour faciliter la concentration des participants, mêmes les locaux, ont été interpellés de rester ici durant les deux jours de la retraite, les frais de séjour leur seront payés en totalité par l’AJAP

Je ne saurais terminer mon discours sans remercier encore une fois, tous les cadres, les participants, tout protocole observé, d’avoir répondu présent à notre invitation.

 VIVE LE BURUNDI

VIVE LA FEMME BURUNDAISE

JE VOUS REMERCIE.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.