Burundi: Discours du Représentant Afrique de l’AJAP monsieur Nsengimana Eric lors de l’atelier de formation des Ambassadeurs de la Paix

Au nom de l’Association pour une Jeunesse Africaine Progressiste (AJAP), en sigle, L’honneur m’échoit de prendre la parole pour souhaiter à vos illustres personnalités la bienvenue dans cette activité de formation des Ambassadeurs de la paix.

Permettez-moi  de présenter mes  vifs  remerciements  à  l’endroit  de nos partenaires techniques et financiers. En nous apportant leur contribution, ils ont permis l’organisation et la tenue effective de cette formation.

Mes   vifs  remerciements  vont également à l’endroit de vous  tous  nos  illustres  invités  d’avoir  accepté  de  participer  à  cette activité, mais aussi de votre bonne collaboration dans l’accomplissement de nos activités quotidiennes.

A vous chers jeunes, merci d’avoir manifestés votre intérêt à participer à cette formation.

 La paix n’est pas l’absence de guerre, ni le contraire de la guerre.

Définir la paix comme l’absence de guerre réduit la paix à une vision vide, passive, incomplète et lointaine.

Le champ de la paix est bien plus vaste, car le champ de la violence est bien plus vaste que celui de la guerre. Mais la paix n’est pas non plus l’absence de violence, elle est le contraire de la violence.

La paix est une activité, pas une passivité.

Elle est un engagement qui se pratique tous les jours dans toutes nos interactions. Etre un spectateur passif face aux interactions violentes des autres tue la paix. Rester passif envoie le mauvais signal. Cela autorise les violents à augmenter la violence.

La paix demande une combativité positive dans nos relations et tout autant face à nos propres impulsions. Mais définir la paix comme le combat gagné de la raison contre les instincts est faux.

Ce n’est pas par le combat qu’on atteint la paix intérieure, mais en cultivant un état intérieur d’apaisement.

A l’opposé d’un combat, c’est une relation à construire; avec soi-même, puis avec les autres, où la raison ne suffit pas, il faut aussi le cœur.

La paix est un tissage perpétuel de relations chaleureuses de bon voisinage basée sur les valeurs humaines et la créativité des uns et des autres pour dépasser les difficultés, les heurts et ses propres frustrations.

La paix est une relation de bien-vivre ensemble, solide et durable, basée sur le respect, la sérénité, la cordialité et la bonne intelligence entre humains.

Elle est fondée autant sur l’expression du cœur que sur la raison. C’est par la chaleur humaine qu’on peut transcender la violence.

La paix est un choix de vie où les interactions humaines se fondent sur des élans d’humanité capables d’inverser les tendances à la violence des puissants, des personnes en colère, en touchant leur cœur et leur raison. Un choix de vie à la fois individuel, collectif, économique et politique.

Si la violence semble omniprésente, alors les champs de la paix sont omniprésents aussi.   A nous de les cultiver.

Admettons avec moi que la paix est une affaire de tout un chacun, elle est comme un arbre, si on ne l’arrose pas, il pourra se sécher.

C’est dans cette optique que cette activité préparée conjointement par l’AJAP et Rotaract vient arroser la paix au Burundi et en Afrique.

L’utilité de cette formation tire source dans les objectifs de développement durable ODD, en son 16 ème objectif : Promouvoir l’avènement des sociétés pacifiques et ouvertes à tous.

En tenant compte  de l’expérience de notre pays le Burundi, et de toute l’Afrique, nous pouvons affirmer sans se tromper que le rôle de la jeunesse à l’atteinte de cet objectif est d’une importance capitale.

A cet effet, le comportement de la jeunesse, en ce temps de préparation des élections, doit attirer l’attention de tout individu aspirant à la paix et à la sécurité de notre pays le Burundi.

Je profite donc de l’occasion pour féliciter  et encourager tous nos partenaires à cette activité pour leur prise de conscience à cette période cruciale et leur soutien financier à cette formation.

C’est une fierté pour l’AJAP, de pouvoir réunir cent trente jeunes  pour la bonne cause de la Paix.

Malgré ce temps court de la formation, nous espérons que vous, chers jeunes, allez acquérir  pas mal de connaissances.

Et, dans le souci d’efficacité, s’avère-t-il indispensable de suivre avec attention, de participer activement à cette formation.

Soyez réellement les vrais ambassadeurs de la Paix, dans vos familles respectives, dans vos régions, dans notre pays et dans toute l’Afrique.

 VIVE LA PAIX au Burundi et en Afrique

VIVE L’AJAP

Je vous remercie

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.