COMPTE RENDU D’UNE SÉANCE DE SENSIBILISATION SUR LA SANTE SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AINSI QUE LES DROITS DE L’ENFANT ORGANISEE PAR L’ASSOCIATION POUR UNE JEUNESSE AFRICAINE PROGRESSISTE AU LYCEE COMMUNAL  DE NYAKABIGA   EN DATE DU 18 JANVIER 2012.

En date du 18 janvier de l’an  deux mille douze, dans l’après- midi, l’Association pour une Jeunesse Africaine Progressiste (AJAP) a animé  une séance de sensibilisation sur la santé sexuelle et reproductive ainsi que les droits de  l’enfant au Lycée Communal  de NYAKABIGA. Cette séance cadre avec un projet  sur la Santé sexuelle et reproductive exécuté par l’A.J.A.P et qui a comme cible les adolescents de 10 à 15ans et a pour but principal de montrer  les conséquences des rapports sexuels précoces et comment les éviter Cette séance de sensibilisation a été effectuée en général par les membres de l’AJAP  et en particulier par les commissaires chargés du  domaine sanitaire et les droits de l’homme  pour que les adolescents évitent les conséquences néfastes causées par la méconnaissance de certaines notions sur la vie sexuelle.

Mr.Nsengimana Eric Président International de l`AJAP à droite et Nina chargé des mission et Handicap au niveau International à gauche

eric-nina.jpgDans cette séance de sensibilisation y étaient invités : tous les membres de l’AJAP et surtout le Représentant Légal de l’A.J.A.P accompagné par son secrétaire, les commissaires de la santé et  des droits de l’homme ; les invités de marque comme ceux de la délégation de la région des pays de la Loire qui était composée par Madame le Délégué Général de la France Michelle Bureau, Jury qui est chargé des droits de l’enfant au niveau international et d’autres qui les avaient accompagnés sans oublier la coordinatrice du projet Invest in adolescents dans toute la Communauté Est Africaine Madame Goreth HAKIZIMANA.

eric.JPGDans son discours d’ouverture de l’activité, le Président et  Représentant Légal de l’AJAP a insisté sur le  pas déjà franchi par l’Association dans ses sensibilisations sur les problèmes liés à vie sexuelle précoce  et ses conséquences néfastes sur la santé et la vie sociale à  savoir les infections sexuellement transmissibles, le VIH /SIDA, les grossesses non désirées, l’abandon scolaire, la déconsidération dans la famille et dans la société ,

L’AJAP compte poursuivre ce programme, a poursuivi le Président, et pour y parvenir, il a sollicité la contribution de tout le monde et un engagement politique sérieux pour faire face à  pas mal de problèmes.Après son discours, est suivi l’exposé sur la santé sexuelle et reproductive qui a été animé par le Commissaire  de l’AJAP chargé de la santé.

Vers la fin de cet exposé Madame la Coordinatrice du Projet Invest in Adolescents dans toute la région Est africaine Madame HAKIZIMANA Goreth a profité de l’occasion pour prodiguer des conseils aux jeunes et adolescents présents. Elle a dit que la jeunesse doit faire attention avant de faire tout acte sexuel  car pour un plaisir d’une seconde on peut rater toute la vie future qui était très prometteuse.Le second exposé a été animé par Mademoiselle le Commissaire  chargé des droits de l’Homme et cette dernière a donné des enseignements sur les droits de l’enfant. Très brièvement elle a passé en revue tout ce que tout enfant a besoin pour son épanouissement moral et intellectuel. Comme tous les jeunes qui étaient dans la salle  étaient très impatients d’assister à un sketch intitulé « soyons attentifs – TUBE MASO » de la troupe théâtrale de l’AJAP, le temps lui a été accordé pour qu’elle puisse jouer. Dans ce Sketch, les acteurs ont montré les méfaits de la consommation de l’alcool et drogue chez les garçons sans oublier les conséquences des relations sexuelles précoces  chez les filles surtout. La délégation des pays de la régions de la Loire  et le Président et Représentant Légal de l’AJAP lors de l’exposé sur la santé sexuelle et reproductive. Les adolescents présents dans cette séance de sensibilisation  étaient estimés à  cent cinquante (150) adolescents dont 81 filles et 69  garçons. Avant de mettre fin à l’activité du jour, le modérateur du jour a accordé la parole à Madame le Délégué Général de la France et cette dernière a beaucoup remercié l’AJAP de les avoir invités et a promis de la  soutenir dans toutes ses actions. Même les autres invités de marque ont tour à tour pris la parole  et ont souhaité longue vie à l’AJAP et à ses activités qu’ils avaient tant admirées.

La sensibilisation a été en général bien suivie et ce qui  le montrait était la façon dont les adolescents répondaient massivement aux questions posées par le commissaire de santé NDUWIMANA Désiré.  Lors de cette séance de sensibilisation nous avons rencontré un problème de l’exiguïté de la salle qui ne pouvait pas contenir tous les jeunes qui s’étaient présentés pour suivre les enseignements de ce jour.La séance de sensibilisation  qui avait commencé à 14 h00 a pris fin vers 17 h 30 minutes dans un climat de paix et tous les jeunes du Lycée Communal de NYAKABIGA ont unanimement souhaité que l’AJAP cherche un autre jour pour y retourner afin de donner d’autres enseignements  car ils sont très bénéfiques pour la jeunesse actuelle qui peut y tirer une leçon.

Président  de la Commission chargée

de la rédaction des rapports.

BARANYIZIGIYE Francis

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *