COMPTE RENDU DE LA CAMPAGNE DE SENSIBILISATION

Cette campagne de sensibilisation était organisée par l’A.JA.P avec l’appui de l’ONG américaine PATHFINDER International. Les membres désignés pour participer à la campagne de cette sensibilisation étaient composés par   8 acteurs, le commissaire chargé de la santé, Représentant Légal et son secrétaire

Le rencontre était fixé au siège de PATHFINDER  à Bujumbura. Le départ  vers Muyinga a eu lieu le 19/12/2011 à 13h 20 min. Nous étions arrivés  à Muyinga  vers 18h et nous avons choisi séjourner dans l’hôtel AGAHIMBARE. Apres l’installation de chaque membre dans l’hôtel AGAHIMBARE, le groupe  a effectué une visite au siège de l’antenne de l’A.J.A.P  à MUYINGA où on a fait l’entretien avec le Représentant de l’A.J.A.P MUYINGA.

La première séance de sensibilisation a été effectuée mardi le 20-12-2011 en commune BUHINYUZA au lycée communal de MURAMBA. Les adolescents qui ont pu participer étaient au nombre de 500 dont 270 garçons et 230 filles. Le thème était :Conséquences  des rapports sexuels précoces .Les enseignements étaient organisés de la manière suivante : d’abord  l’exposé du commissaire chargé de la santé en rapport avec les conséquences  des rapports sexuels précoces, les facteurs provoquant les rapports sexuels précoces,les comportements à adopter, après c’était une pièce théâtrale et enfin évaluer les adolescents participant dans cette séance en leur demandant des  questions en rapport avec l’exposé qu’ils venaient de suivre. La deuxième séance a été effectuée le même jour au lycée communal de muyinga  avec les mêmes méthodes d’enseignement. Les adolescents rencontrés au  Lycée  communal de MUYINGA  étaient très dynamiques par rapport à ceux de MURAMBA surtout en répondant rapidement aux questions posées. Notons aussi que le nombre d’adolescents participant dans cette séance était supérieur que celui du lycée communal de MURAMBA estimé à six cents élèves dont 280 garçons et 320 filles.

La troisième séance de sensibilisation était effectuée en commune GASORWE à l’école primaire de GASORWE. Les participants étaient estimés à 281 adolescents dont 150 filles et 131 garçons. Les enseignements étaient les mêmes  et les adolescents ont  bien assimilé la matière en rapport avec les conséquences des rapports sexuels précoces.

Après Muyinga, les enseignements s’étaient poursuivis dans la province KAYANZA en date du 22 Décembre 2011 à l’école primaire de KIREMA. Les adolescents  participant dans la séance de sensibilisation à cette école primaire de KIREMA étaient au nombre de 360 dont 210  filles et 180 garçons.

En définitive, ces enseignements de sensibilisation sur la santé sexuelle et reproductive qui s’étaient focalisés sur les conséquences des rapports sexuels pour les adolescents de 10 à 15 ans étaient bien assimilés par ces derniers. Ce qui nous en témoignait était la façon dont ils répondaient les questions qui leur étaient posées. Ils répondaient sans  hésitation et correctement, même la photo en bas le montre à suffisance.

Rapporteur : NSABUMUKAMA Cyrille,

Secrétaire général adjoint

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *