PRESENTATION DE L’A.J.A.P

L’A.JA.P, Association pour une Jeunesse Africaine Progressiste est organisation africaine de la Jeunesse qui a vu le jour le 23 Avril 2007 à la colline, commune et province CANKUZO. L’initiateur Monsieur Eric NSENGIMANA, était élève au Lycée Communal de CANKUZO et avait la volonté et surtout le souci de créer un cadre d’expression et de valorisation de la contribution de la jeunesse dans la résolution des problèmes de l’éducation, lutte contre le VIH/SIDA et les maladies sexuellement transmissibles, la dégradation des mœurs et le développement du pays. Comme c’était au lendemain de la crise socio-politique qui avait menacé le BURUNDI. L’initiateur voulait aussi lutter contre la ségrégation (raciale, ethnique, religieuse, politique, régionale ou liée au sexe, à la nationalité ou à la couleur de la peau) qu’il considérait comme source de conflits au Burundi et en Afrique entière. Le soutien moral et matériel aux victimes de la guerre tels que les orphelins, les enfants de la rue et surtout les handicapés, était sa préoccupation majeure. Ce jour, l’A.J.A.P était composée de 26 membres et comprend aujourd’hui plus de 60.260 membres déterminés et engagés vivant dans toutes les communes du Burundi, recrutés sans distinction ethnique, religieuse, régionale, politique ou liée au sexe, à la nationalité ou à la couleur de la peau.

PRINCIPAUX OBJECTIFS DE L’A.J.A.P ;

Promouvoir les bonnes relations entre les jeunes tant nationaux qu’internationaux ;
Favoriser la culture de paix réconciliation, résolution pacifique des conflits (afin de pouvoir se développer) et l’évangélisation à travers les chants ;
Favoriser l’épanouissement moral, intellectuel, culturel et sportif de tous les jeunes ;
Lutter contre les différents défis qui menacent la population en général et les jeunes en particulier la violence ;
Défendre l’intérêt de la communauté en général et de la jeunesse en particulier
Promotion du rôle de la jeunesse dans la réconciliation et la consolidation de la paix
Créations des centres d’enseignement de certains métiers (couture, vannerie, menuiserie, maçonnerie) aux jeunes, aux albinos et aux handicapés qui le peuvent.
ORIENTATION DE L’A.J.A.P

L’AJAP s’oriente dans les domaines socio-culturel, sanitaire, éducation, environnemental, développemental, communication et droits de l’homme. Dans le domaine socio-culturel, l’AJAP transmet des messages à travers les jeux, les spectacles, les théâtres et tout autre acte de culture Burundaise. Elle essaie de promouvoir la bonne relation entre les jeunes tant nationaux qu’internationaux en général et entre ses membres en particulier. L’AJAP envisage s’occuper des personnes en difficultés tels que les sinistrés de guerre, les handicapés, les orphelins et les enfants de la rue. Dans le domaine sanitaire, l’AJAP se charge de lutter contre la propagation du VIH/SIDA ainsi que d’autres maladies sexuellement transmissibles. L’AJAP s’occupe aussi de la promotion de l’usage des méthodes préventives de la transmission de ces maladies et la lutte contre les violences qui sont aujourd’hui remarquables dans tous les coins de notre pays. Dans le domaine de l’environnement, l’AJAP fait des reboisements sur les collines dénudées, création des pépinières d’arbuste, protection des lacs et des forêts. Dans le domaine de développement, l’AJAP s’occupe de l’Agriculture et de l’élevage, sensibilise pour la création des activités génératrices de revenu et prône pour le changement de mauvaises mentalités en vue d’un développement durable. C’est une association de la jeunesse inspirée pour changer le monde. Droits de l’Homme, l’AJAP organise des sensibilisations sur les droits des catégories vulnérables (enfants de la rue, handicapés, les albinos, malades, orphelins…) et les prend en charge en cas du possible.

Commissariat à la communication
Sous la supervision du CE, le Chargé de la communication a comme mission de :
Etre le point focal de l’AJAP en matière de communication envers les partenaires
Etablir des contacts réguliers avec les médias locaux pour la couverture médiatique des activités de l’AJAP;
Collecter des nouvelles et rédiger des reportages sur les activités de l’AJAP;
Prendre et traiter des images photos et vidéos d’illustration des réalisations de l’A.J.A.P
Diffuser, publier les rapports annuels de l’Organisation
NB : L’AJAP peut créer d’autres programmes en cas de nécessité.

Elle a déjà mis en place deux programmes à savoir :
Le programme d’assistance aux personnes en difficultés « PAPED »en sigle. Dans ce programme, l’AJAP a déjà effectué des activités louables telles que la distribution des vivres dans des différents hôpitaux et les cahiers aux indigents.
Le Programme AJAP YOUTH EMPOWERMENT PROGRAM »AYEP en sigle. Ce programme a été mis en place dans le but d’aider la jeunesse en ce qui concerne la création d’emploi. Signalons qu’elle a commencé à former les jeunes concernant l’hôtellerie et tourisme, Management et Administration.
L’association a fini par élargir ses objectifs qui sont aujourd’hui les suivants :

Promouvoir la bonne relation entre les jeunes tant nationaux qu’internationaux
Soutenir les indigents, les albinos, les orphelins et enfants vulnérables
Sensibilisation sur les droits des catégories vulnérables (enfants de la rue, handicapés, les albinos malades, orphelins…)
Favoriser la culture de paix, de réconciliation, résolution pacifique des conflits et d’évangélisation à travers les chants
Favoriser l’épanouissement moral, intellectuel, culturel et sportif de tous les jeunes
Enseigner aux jeunes de divers métiers et promouvoir les langues internationales
Créations des centres d’enseignement de certains métiers (couture, vannerie, menuiserie, maçonnerie) aux jeunes ,aux albinos et aux handicapés qui le peuvent.
Pratiquer l’agriculture et l’élevage pour promouvoir la sécurité alimentaire ainsi que la protection de l’environnement
Lutte contre les différents défis qui menacent la population en général et les jeunes en particulier notamment le VIH/SIDA, la pauvreté, l’ignorance, la corruption, la délinquance et la violence.
Défendre l’intérêt de la communauté en général et de la jeunesse en particulier. Elle a élargi également ses lieux d’action et se trouve aujourd’hui dans toutes les provinces du Burundi. Concernant les ressources de l’Association ; elles proviennent essentiellement des cotisations régulières des membres déterminés et engagés (60260 membres vivant dans toutes les communes du Burundi sans distinction ethnique, religieuse, régionale, politique ou liée au sexe, à la nationalité ou à la couleur de la peau) et des sponsors. Les membres d’honneurs interviennent aussi dans la réalisation des différents projets. L’Assemblée Général décide de tout ce qui doit être entrepris pour la mise en application des différentes réalisations. L’A.JA.P tient compte des réalités de la population bénéficiaires, leur inquiétude et soucis, l’association dans ses prérogatives essaie de les adapter à ses objectifs.
REALISATIONS
COMMISSARIAT A LA SANTE

DOMAINES D’INTERVENTION Le commissariat à la santé intervient six domaines de la santé :
1° Santé Sexuelle et Reproductive (Sensibilisation essentiellement)
Amour et sexualité chez les jeunes adolescents
Droit à la Santé Sexuelle et reproductive
Planning familial
Vaccination (sensibilisation)
Lutte contre le VIH/SIDA (vente des prudences class)
Dépistage volontaire et ses intérêts
Lutte contre les infections Sexuellement Transmissibles(IST)
Protection Transmission Mère-enfant (PTME : Sensibilisation)
Conséquences des rapports sexuels précoces et les droits de l’enfant (Sensibilisation aux jeunes de 10 à 15ans)
Conséquences du mariage précoce (sensibilisation aux jeunes de 16 à 24ans)
Lutte contre les violences liées au sexe.
Techniques de communication en Santé Sexuelle et reproductive
Techniques de communication entre les jeunes en rapport avec la sexualité et la santé Reproductive
Techniques de communication entre éducateur et éduqué en rapport avec la sexualité et la santé Reproductive
Techniques de communication entre parents et enfants en rapport avec la sexualité et la santé Reproductive
Les obstacles au bon épanouissement en Santé de la Reproduction chez les jeunes Burundais.
Le rôle du gouvernement dans la promotion de la Santé sexuelle et Reproductive
Le rôle de la jeunesse dans la promotion de leur santé sexuelle et Reproductive
L’importance de la consultation prénatale chez les femmes enceintes
2°Lutte contre le Paludisme Prévention :
Sensibilisation de la population sur les risques et les complications du paludisme
Sensibilisation de la population sur l’agent causal du paludisme et son vecteur :
connaissance de la multiplication, l’habitat et les facteurs favorisants la multiplication des moustiques anophèles.
Sensibilisation sur l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action (MIILDA)
Distribution des MIILDA aux enfants et aux femmes enceintes.
Soins curatifs et dépistage du paludisme
3° Lutte contre les maladies chroniques

Diabète: Sensibilisation au dépistage volontaire
Cancer : Sensibilisation au dépistage volontaire
Troubles mentaux : Assistance psychologique
4°Maladies graves mais guérissables

Tuberculose : Sensibilisation au dépistage et sur le traitement de la tuberculose
Tétanos : Sensibilisation à la vaccination et sur le mode de contamination du tétanos
5°Lutte contre les fléaux sociaux : Tabac, alcool, drogues, stupéfiants, etc.

Sensibilisation de la population sur les risques de la prise abusive de l’alcool
Sensibilisation de la population sur les conséquences du tabac à l’organisme du fumeur actif ou passif
Sensibilisation de la population contre la prise de drogues et d’autres stupéfiants.
6°L’hygiène et les maladies des mains sales
Sensibilisation de la population sur l’hygiène alimentaire au niveau :
des ménages
des restaurants
des hôtels
des cabarets
des marchés, des alimentations et d’autres places publiques
Sensibilisation de la population sur l’utilisation régulière des lieux d’aisances publics et privés
L’hygiène dans les écoles primaires et secondaires (sensibilisation des représentants et des élèves)
Sensibilisation de la population sur les maladies des mains sales :
Quelques exemples de maladies des mains sales
Modes de transmission
Conduite à tenir
Méthodes de prévention