Association pour une jeunesse Africaine Progressiste (AJAP)  Mali. L’an deux mille dix sept et le 02 Août s’est tenu à Bamako, une rencontre de partenariat entre AJAP et ABM. Ordre du jour : première rencontre entre monsieur Mohamed Coulibaly Président de l’association des bâtisseurs du Mali (ABM) à l’immeuble Aïcha Malinké de.1- Qui sommes-nous ? 2-point: la présentation du Président Coulibaly et de son organisation. 3-point:les attentes bilatérales. 4- Divers. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour. Voici entre autres les différentes interventions des Présidents de deux association. Après l’ouverture de la séance par les mots de bien venue aux participants par monsieur le Président de l’AJAP Mali Demba Diabaté à 14 heures à l’immeuble Aïcha Malinké où s’est tenu la rencontre. Abdoulaye Diallo a été désigné comme secrétaire de séance. Premièrement les participants se sont présenter chacun,ensuite le président Demba Diabaté a procédé la présentation de l’AJAP Mali à monsieur Mohamed Coulibaly, et ainsi après avoir parlé de l’essentiel sur l’organisation monsieur Diabaté passe la parole à monsieur Mohamed Coulibaly qui nous a parlé de son organisation ABM et de la vie politique du Mali. Il affirme qu’il est très heureux ,motivé et ému de cette séquence bilatérale, il nous fait part de sa coloration monsieur Coulibaly est apolitique, il est un conférencier, il organise des conférences sur les religions monothéistes, sensibiliser les personnes à adhérer à des religions de leur choix qui peut leur apporter un salut. Le conférencier Coulibaly nous a parlé de la situation politico-securitaire du Mali. Après des études menées sur la vie sociale du Mali, des problèmes aux quels les populations sont confrontés se manifestent à travers notamment le manque d’eaux potables dans plus de 1400 villages. De l’indépendance à nos jours  nos dirigeants politiques nous ont menti, ils ont faillit à leurs devoirs. Aujourd’hui, au Mali 80% des populations souffrent de la malnutrition, alors que le président et ses 35 membres du gouvernement sont là à  faire la prestige de leur propre personnalité. Le service public malien est malade, malade pourquoi par ce que le feneantisme s’est bien installé au lieu de travailler cinq jours la semaine ils travaillent trois fois  dans la semaine. Chers membres et jeunes progressistes nous devons nous montrer déterminé, plus engagé pour éradiquer ce fléau, enfin pour qu’on puisse construire une nation forte, nous devons nous unir à plus jamais. Nous ne devons pas rester les bras croisés face à l’injustice, à l’insécurité, à la corruption, la mauvaise gouvernance et à la carence de nos hommes politiques. Monsieur Coulibaly à  incité tout jeune conscient et progressiste d’avoir comme devise et slogan “ensemble nous allons développer le Mali”. Au final nous avons soumis une liste d’attentes bilatérales dans laquelle nous sommes mis d’accord pour faire face à des problèmes majeurs. Et ensuite nous l’avons fait des propositions par rapport à notre local et à la matérialisation de notre organisation qui seront étudiées. Dans les divers de cette rencontre nous avons procédé à des prises des photos pour des souvenirs de cette séance, ainsi la rencontre a pris fin à 16h25min. Fait à Bamako par le secrétaire général adjoint Abdoulaye Diallo.