Ce dimanche le 23 juillet 2017, le Président et Représentant Afrique de l’Association pour Jeunesse Africaine Progressiste  a effectué une descente dans la commune Rango, province de Kayanza.               Cette descente a été bénéfique car elle a favorisé une double mission: premièrement c’était d’ écouter les membres du comité communal AJAP Rango, deuxièmement, de mettre au clair toutes les activités et voies de contribution des membres afin d’éviter des grognes et confusions sur certains points. Comme la photo sis dessous l’indique le Président et Représentant Afrique a commencé à animer une réunion avec les membres du comité de ladite commune dès son arrivée et dans cette réunion il a expliqué le rôle de l’AJAP pour les jeunes membres et pour la communauté ainsi que l’importance de contribuer pour le FIJ. Les participants eux aussi ont expliqué comment ils travaillent et les problèmes qu’ils rencontrent surtout en ce qui concerne le FIJ
Le même jour une Assemblée Générale s’est tenue dans l’une des salles de la commune Rango. La présidente communale de l’AJAP, après avoir accueilli les invités, elle a présenté en bref les réalisations et le mode de travail. Dans ce cadre, elle a expliqué que ladite association travaille en collaboration avec l’administration locale, que les membres participent dans les travaux de développement et dans le maintient de la paix.                  Cette commune compte 714 membres de l,AJAP dont 490 ont déjà contribué pour FIJ et les autres ont payé les cotisations mensuels.          Concernant les réalisations, une pépinière d’arbres a été construite dans le but de protéger l’environnement et une autre partie sera vendue et les frais encaissés seront placés au compte de l’AJAP Rango.                                 Le PRL a pris la parole en deuxième lieu et a remercié les participants qui ont répondu massivement à cette Assemblée. Puis, il a donner un  éclaircissement sur les points qui semblent confus surtout en ce qui concerne la gestion des fonds et le fonctionnement de l’AJAP.Il a rappelé la mission et l’objection de cette association tout en tranquillisant ceux qui pensent qu’elle sera fermée ou qu’il y aura une malversation. Il a montré que l’AJAP est fonctionnel dans 40 pays dont l’origine est le Burundi. Concernant la gestion, c’est la trésorière nationale qui gère les comptes sous la supervision du comité national. Ie PRL n’a pas manqué de signaler que les problèmes qui freinent les jeunes pour accéder au développement sont liés à l’audit interne et externe; les contributions et difficultés de gestion des organisations. Il a expliqué que si les membres parviennent à maitriser delà, rien ne les empêche de prospérer. C’est à ce point que le président a clôturé la réunion tout en faisant un rappel sur l’historique de l’AJAP, ce qu’est un membre de droit, membre d’honneur et membre sympathisant. En fin, il a prodigué des  conseilles aux mitards de donner les rapports régulièrement à temps et de signaler s’il y a un vulnérable à aider afin que l’AJAP interviennent en cas de besoin puisque c’est une association qui œuvre dans le domaine de la cohésion social.