Différend à la révision constitutionnelle à Bamako.

l’AJAP demande de privilégier du dialogue comme solution à tout problème observé.

Etant donné que la jeunesse malienne s’insurge contre le projet de loi portant sur la révision constitutionnelle du gouvernement malien ce 18 Juin 2017,
Nonobstant,l’AJAP voit que le chemin du dialogue reste le seul moyen efficace de résoudre les différends.

Signalons que la foule est estimée à plus de 500 000 jeunes, rien qu’à Bamako la capitale malienne.

Qu’est-ce que nous attendons de cet événement?

L’Association pour une Jeunesse Africaine Progressiste (AJAP en sigle) en tant qu’une association de la jeunesse, se pose la question sur ce qui va suivre  pour la jeunesse en revendications ou comment l’Etat et/ou la jeunesse va gérer la situation présente.
L’AJAP demande les parties en conflits de tout faire et la non utilisation de la force pour le bien être du pays,
Sinon,ça risquerait de causer des pertes énormes tant humains que matérielles.

L’AJAP réitère sa demande aux parties en différend de privilégier le chemin du dialogue comme voie de sortie aux conflits.

Fait à Bujumbura, le 18 Juin 2017
Pour l’AJAP.

Ndihokubwayo Ferdinand

Porte Parole